Ré-Création
> > > >  Une Explication

- Pour en savoir plus sur mon terrain de jeu -

Lisez ceci. Non, non, n'essayez pas de tourner la page pour passer aux choses intéressantes. L'intéressant, c'est ici.

Read this. No, no, don't try and skip ahead to the good stuff. This is the good stuff.

Aucun de ceux qui liront ce travail remarquable, qui est d'une maturité impressionnante, ne pourra croire que son auteur n'aspire qu'à la réconciliation de son art et de la vie.

Car on ne sait ce qu'il faut le plus admirer : la compréhension du développement des idées, la sûreté des déductions mathématiques, la profondeur des intuitions physiques, l'aptitude à présenter les choses avec clarté, la connaissance de la littérature spécialisée, l'exhaustivité du propos, ou bien encore la finesse de la critique.

Trinh Thuan

On sait que scholè en grec veut dire « loisir ». De cette idée de loisir studieux, l'école est-elle encore tributaire ?

Un tableau de Vasarely et une idée de Matisse

               Un tableau de Vasarely                                            Une idée de Matisse




Caténoïde transformé continûment et isométriquement en Hélicoïde droit.

   
0° bis-
Sommaire - Par Théo Héikay
0° -
Hommage à mes maîtres - Par Théo Héikay
1° -
Être ou ne pas être Contractante, C’est là la question - Par Théo Héikay !
2° -
Aplanir l’espace qui sépare les Transformées de Fourier des Transformées de Laplace - Par Théo Héikay.
3° -
L’art de se rapprocher de la diagonale, une idée cantorienne - Par Théo Héikay.
4° -
Somethin’else : une vision singulière des séries entières - Par Théo Héikay.
5° -
Alfred PRINGSHEIM médite dans sa chambre la nuit - Par Théo Héikay.
6° -
De Fourier et de Riemann, c’est ici le confluent subtil - Par Théo Héikay
7° -
Les équations et systèmes différentiels linéaires à coefficient constants s’embrasent - Par Théo Héikay.
8° -
Ah ! l’amour - Par Théo Héikay.
9° -
Chaîne de naissance et de mort - Par Théo Héikay.
10° -
Estimation de la durée de vie moyenne d’un enseignant - Par Théo Héikay.
11° -
Pythagore et la Complétude - Par Théo Héikay.
12° -
Les marges sont les lieux les plus proches de sens - Par Théo Héikay.
13° -
L’Énergie est la vérité de la physique - Par Théo Héikay.
14° -
L’univers est beau lorsque je le regarde - Par Théo Héikay.
15° -
Toute pensée sur le monde, toute observation et compréhension serait réflexion, application dans un miroir - Par Théo Héikay.
16° -
Connaissez-vous Andrew WILES ? - Par Théo Héikay.
17° -
Une aventure singulière - Par Théo Héikay.
18° -
Apprendre quelque chose à quelqu'un - Par Théo Héikay.

Le vertige de l'Interrogation

Ré-Création ou l'emploi du concept non pas comme un miroir, mais comme une fenêtre, non pas comme le reflet en surface de ce qu'on y projette arbitrairement, mais comme une ouverture sur autre chose.

Dans Réelles présences, George Steiner pose une question à laquelle je ne peux pas répondre : What in the world is the music like ? Une traduction qui simplifie un peu la simplicité lapidaire de l'anglais donnerait : « À quoi au monde ressemble la musique ? » Je ne connais pas la réponse mais je sais que c'est la bonne question.

En revanche, je sais, un peu, ce qu'il en est de savoir, je sais ce que je sais, quand je le sais, comment je fais pour le savoir, je connais l'ignorance et le doute, la recherche et la question, je connais la connaissance, son bonheur et ses objets, ses chemins multiples, sa quête enthousiaste et ses déserts, sa profonde humilité, son oubli rare et nécessaire de la raison dominatrice.

Me voici capable, à ce moment-ci, de proposer une définition de la culture qui me semble particulièrement riche et qui s'avère une bonne source de réflexion pour ne pas se situer en marge de la raison.

Qu'est-ce donc que la culture ? La résurrection irrégulière et régulière de ceux qui ont bravé la mort pour créer, qui reviennent pour coudre la tradition d'hier à la vivacité d'aujourd'hui. Sans eux pas de continuité, pas d'immortalité de l'espèce humaine, sans leur renaissance pas d'histoire.

Au moins autant que tout art de la civilisation, un grand théorème est un acte de mise en relation entre les vivants et les morts. Les formulations simples et les définitions claires et précises qui expriment aujourd'hui son sens doivent toujours être considérées comme le produit d'un raccourci historique, et chaque affirmation comme renfermant les restes de ces longues années de tâtonnement anxieux et de recherches vaines menées par des hommes qui ignoraient comment tout cela finirait. Étudiant seul dans la nuit à la lueur jaune d'une unique lampe de bureau, chaque lecteur recrée dans sa propre expérience des siècles de travail.

Dans ce carrefour de la Ré-Création, je suis comme Newton et Leibniz, Euler, Lagrange et Legendre, Cauchy, Riemann, Dedekind, Weierstrass, Kronecker et Cantor : je m'adresse aux scientifiques portés vers la philosophie, mais aussi à d'autres qui lui sont allergiques, à mon Inspecteur Général en train de cracher son aversion pour ma vision poétique et philosophique des mathématiques, en quelques phrases bien senties, et je m'adresse à vous ami lecteur, bien sûr, de sorte que, comme le vieux marin de Coleridge, je semble prêt à m'agripper au premier venu pour lui dire avec une lueur de folie dans le regard, écoutez, écoutez, écoutez.

Fragile, nue, en porte faux, le scientifique ne se fie qu'à un talent qui n'a jamais la solidité d'un Parménide flanqué de sa sphère immobile, il préfère plutôt Héraclite et son fleuve mobile : il explore seul. Il peut donc manquer, se tromper ou se perdre. Il porte cette erreur possible et cette chute éventuelle comme des blessures au flanc de son œuvre. Douleur, courage de l'errance pour payer la nouveauté. Car se présentent tous les matins des façons étranges, imprévisibles, si attirantes et belles qu'il se lève, en hâte, à l'aurore, enthousiaste des paysages à traverser, presser de reprendre le voyage dans un monde rarement familier, souvent extraordinaire. Ne sait jamais qui va entrer dans la prochaine page. Tant pis pour la chute, il teste ! S'il perd, il n'aura fait de tort à personne et s'il gagne il se réjouira. Au diable les fautes, il essaie.

C'est un privilège, donc, mieux, une sensation de rendez-vous essentiel, que je ressens en soumettant au lecteur du site Math Question Center cette réflexion née d'une soif insatiable.


Les Mathématiques jouant leurs propres jeux fascinés - Par Théo Héikay

Les Affinités électives - Par Théo Héikay

L'analyse mathématique le pôle magnétique de mon existence Théo Héikay (PDF)



Analyse réelle et Intégrales - Théo Héikay

Une étude non exhaustive de fonctions définies par une intégrale impropre à paramètre - Théo Héikay

Étude des séries entières - Théo Héikay



Des Énoncés Originaux des Concours des Oraux aux Grandes Écoles d'Ingénieurs - Théo Héikay.

Travaux Dirigés pour les " Master Première Année " - Par Théo Héikay

Le bon usage de l'opérateur d'intégration de Volterra Théo Héikay (PDF)

Les Séries de Fourrier lacunaires 1 Théo Héikay (PDF)



Cours et T.D. pour les Licences deuxième année - promo 2009-2010

Préparation de l’Examen-Partiel d’Analyse pour les Licences deuxième année - Par Théo Héikay

Suites et séries numériques pour mes Licences deuxième année _ 2009-2010 _ Par Théo Héikay



Ah ! l'amour - Par Théo Héikay.

Chaîne de naissance et de mort - Par Théo Héikay.

Estimation de la durée de vie moyenne d'un enseignant - Par Théo Héikay.



Pythagore et la Complétude - Par Théo Héikay.

Les marges sont les lieux les plus proches de sens - Par Théo Héikay.

Le pari d'un enseignement élitaire, sans être élitiste pour tous - Par Théo Héikay


RETOUR EN HAUT

   

Préambule : À ceux qui sont épris de mathématiques et de poésie

1° -
Analyse réelle et Intégrales - Par Théo Héikay.
2° -
Une étude non exhaustive de fonctions définies par une intégrale impropre à paramètre - Par Théo Héikay.
3° -
Étude des séries entières - Par Théo Héikay.
4° -
La mutabilité des sens - Mutable Meaning - Par Théo Héikay.
Probabilité d'une rencontre (Love Me, Love Me Not).
Chaîne de naissance et mort suivie des exercices de probabilités.
Loi de succession de Laplace.
Probabilité d'une réunion finie d'ensembles suivie de quelques sujets éclectiques.
5° -
Des Énoncés Originaux des Concours des Oraux aux Grandes Écoles d'Ingénieurs - Par Théo Héikay.
6° -
L'amas thématique des mathématiques - Par Théo Héikay :
La première planète extrasolaire
Orbites des satellites
Petits corps du système solaire
Planétologie comparée
Le destin des poussières interplanétaires effet Poyntin-Robertson.
L'énergie après Einstein
L'Expansion de l'Univers
7° -
Travaux Dirigés pour les " Master Première Année " - Par Théo Héikay
8° -
Le pari d’un enseignement élitaire, sans être élitiste pour tous - Théo Héikay
9° -
Ô fraîche source de lumière _ Oh! New light source - Théo Héikay
10° -
Ô lumière amicale _ Oh! Friendly light - Théo Héikay
11° -
Les Affinités électives - Par Théo Héikay
12° -
Les Mathématiques jouant leurs propres jeux fascinés - Par Théo Héikay
13° -
Cours et T.D. pour les Licences deuxième année - promo 2009-2010
- Par Théo Héikay
14° -
Laurent Lafforgue fustige l'enseignement mou des Maths _ Par Théo Héikay.( pdf).pdf
15° -
Suites et séries numériques pour mes Licences deuxième année _ 2009-2010 _ Par Théo Héikay.pdf
16° -
Préparation de l’Examen-Partiel d’Analyse pour les Licences deuxième année - Par Théo Héikay
   

 

© Théo Héikay 2010-2011 _ Vous serez toujours mauvais dans les contrefaçons. Métis, oui ; contrefaits, non.
Maths-Post-Bac/Cours et Travaux Dirigés et Publications à caractères pédagogiques d’un Agrégé d’Université